Remusicaliser le monde 22 – QUAND CONVICTIONS & PERSÉVÉRANCES ARRÊTENT LES DÉSERTS

Alors qu’il était enfant, Yacouba Sawadogo se fait prédire par un cheik qu’il accomplirait de grandes choses. Le bukinabé Yacouba Sawadogo grandit et devient plus tard, commerçant de pièces détachées. Il gagne bien sa vie. Mais un jour, pour des raisons de sens, il arrête tout et revient dans son village semi-désertique du Sahel. La population locale vit une famine. Yacouba décide d’arrêter l’avancé du désert et de rendre le sol fertile. Une folie pour les habitants du village.

Picture1Patient et persévérant, Yacouba cultive la terre en personnalisant et en améliorant une méthode ancestrale nommée Zaï. Il creuse des trous d’environ 20 centimètres pour y déposer du fumier et du compost à côté des graines. Dans chaque Zaï, Yacouba plante des grains de mil et également des graines issues de plantes. Les trous, qui recueillent l’eau, permettent à la terre de rester humide pendant 15 jours. Il utilise aussi des termites pour enrichir la terre. Grâce à la technique du Zaï améliorée, Yacouba Sawadogo réussi à multiplier son rendement par trois. Il parvient à créer une forêt sur 4 hectares (environ 4 terrains de football), sur une terre aride où la désertification gagnait du terrain depuis des décennies.

Malgré l’hostilité des habitants de la région, qui le croient fou, il persiste et partage de l’information lors des jours de marchés. Un jour qu’il est en ville, Yacouba voit une colonne de fumée au dessus de sa forêt. Des habitants jaloux ont mis la feu à ces années de travail… Yacouba se dit que s’il est si combattu, c’est qu’il doit avoir raison. Fort de cette conviction, il choisi de persévérer et décide d’augmenter la surface de ses champs. Il sème ainsi 1000 à 2000 plants par an. C’est une véritable forêt qui pousse. Des espèces animales s’y installent et une nouvelle flore apparaît.

Yacouba SawadogoLes habitants finissent par se rendre à l’évidence : l’idée folle fonctionne, Yacouba a fait reculé le désert. Deux fois par an, il organise « Les journées du Marché » sur son terrain et il transmet ses techniques. Des centaines de fermiers viennent des environs et échangent des graines. Yacouba Sawadogo a reçu de nombreux prix internationaux et même l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture s’intéresse à sa technique. D’autres obstacles se trouvent encore sur la route de Yacouba. Un projet immobilier, qui empièterait sur sa forêt, menace de voir le jour. Mais aujourd’hui, Yacouba Sawadogo n’est plus seul à défendre la forêt.

Erika Leclerc-Marceau & Martin Ferron

Première diffusion pour Microphone francophone :  Fil rouge : des histoires qui aident à vivre et à remusicaliser le monde

  • Remusicaliser le monde : Yacouba Sawadogo, l’homme qui fait reculer le désert
  • En musique, de Bulgarie : Pritouritze Planinata (remix Martin Ferron)
  • Un conte du Burkina Faso sur la communication
  • Errances de l’auteur serbe Négovan Rajic (adaptation pour la radio MF)

⊕  Martin Ferron : Textes, Animation, Musiques et Réalisation                                              Erika Leclerc-Marceau : Animation et Textes

A propos Martin Ferron

Martin FERRON est auteur, compositeur, animateur/réalisateur radio, travailleur social, essayiste, environnementaliste et producteur culturel. Québécois installé en France, Martin Ferron navigue sur les eaux de l’émotion, du sens, de l’originalité, de la créativité et de l’utilité culturelle et sociale. Le sillage de son navire crée des ondes à l’échelle de la Francophonie avec son émission de radio Microphone francophone (diffusée dans 12 pays, 1 500 000 auditeurs chaque semaine) ou ses Spectacles, Livres (fictions, essais, poésies, romans graphiques...) & CD comme SOUFFLE ou TERRE DE L'AUBE (7 tournées dans 4 pays !). Impliqué, il a été président de Vivre Ici environnement (Rhône-Alpes) et sur les CA de Eau Secours ! (Québec) et d’Amnesty international (Vienne). PRIX et SOUTIENS : Fondation UN MONDE PAR TOUS (France), Région Rhône-Alpes, PRIX DE LA FRANCOPHONIE (Suisse), Prix du Conseil des arts et lettres du Québec, PRIX FESTIVAL EN CHANSONS DE PETITE-VALLÉE, Conseil des Arts du Canada, VILLE DE LYON... www.martinferron.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s