Remusicaliser le monde 21 – LES VRAIES ÉTOILES

Il n’y avait pas de caméra lorsque vous avez pris le temps d’aider, pas de photographe lorsque vous avez donné le meilleur de vous au travail, auprès des autres ou pour la suite du Monde… Vous êtes les Vraies Étoiles, les Vraies Stars; celles que nous voyons peu mais qui pourtant colorent la Terre de leurs précieuses lumières.

Voici, pour vous, ma chanson Les vraies étoiles 

Héros quotidiens cachés par les égos de stars
C’est vous qui comptez, c’est à vous que vont les Oscars
Héros qui triment dans l’ombre
Aimant dans la joie comme aux jours sombres

Telle une mère qui donne dans la pénombre
Vous êtes les Vraies Étoiles
Des Van Gogh qui peignent ma toile

   Soyez reconnus, semeurs d’essentiels
   Vous les méconnus, allumeurs d’étincelles
   Car sans votre travail nos vies ne peuvent sourirent
   Soyez tous bénis, sans vous y’a pas d’avenir

Bâtisseurs du monde, anonymes donateurs publics
Vous êtes des vedettes qu’ignore l’Église médiatique
Quidams qui tendez les mains
Sans rien attendre du lendemain
Comme une sage-femme de grand chemin
Vous êtes les Vraies Étoiles
Des Van Gogh qui peignent ma toile

   Soyez reconnus, semeurs d’essentiels
   Vous les méconnus, allumeurs d’étincelles
   Car sans votre travail nos vies ne peuvent sourirent
   Soyez tous bénis, sans vous y’a pas d’avenir

Vous aimez l’Autre comme vous-mêmes
Vous rallumez tant de flammes blêmes
Vous ne fuyez pas lors des problèmes
Vous êtes les les Vraies Étoiles
Des Grands vents qui poussent les voiles

   Soyez reconnus, semeurs d’essentiels
   Vous les méconnus, allumeurs d’étincelles
   Car sans votre travail nos vies ne peuvent sourirent
   Soyez tous bénis, sans vous y’a pas d’avenir

les Vraies Étoiles
les Vraies Étoiles
les Vraies Étoiles

. . .

Narcisse 1Narcisse a soif de valorisation de soi. Dans tous les domaines, Narcisse rêve qu’on le reconnaisse comme une star. À son insu, se croyant libre et rebelle, Narcisse adore des veaux d’or qui sonnent creux. Fréquemment, sans l’avoir voulu, Narcisse se laisse convaincre par une mise en scène charmeuse et photoshopée, par un beau contenant vide de sens et d’arguments rationnels. Cette nourriture l’assoiffe, le rend de plus en plus malade, triste, intolérant, violent (…). Narcisse est souvent tenté d’embrasser le reflet de son image sur l’eau. Il risque la noyade… À moins que… Nos enfants méritent mieux que la gouverne et les suiveux de Narcisse. Narcisse peut encore changer. Surtout, d’autres possibles existent.

. . .

REMUSICALISER LES IMAGES !

Dans la société de consommation, les images influencent nos vies. Plusieurs essayistes comme Jean Baudrillard et Guy Debord ont démontré ce fait. Par exemple, l’obsolescence programmée, jumelée au règne de l’image et de la publicité favorisent « l’immédiateté », la compulsion ou le jugement de surface… La société de consommation a besoin de se mettre en scène pour vendre. Influencés par la société du spectacle, inconsciemment ou non, dans tous les milieux nous cherchons la mise en lumière. À l’heure de notre propre mise en scène ou de l’adulation de modèles culturels préfabriqués, dans cette profusion d’images et d’objets qui étouffent le Monde, se cache plus que jamais une certaine absence de contenus pérennes, vrais, édifiants ou cherchant le bien commun. Derrière cette surconsommation de beaux contenants imagés, il y a souvent vides, dénaturations, narcissismes, aliénations ou lumières éteintes. Si une image vaut 1000 mots, quelles finalités donnons-nous aux images ?

À l’échelle sociale, la simplicité volontaire, appelée aussi la sobriété heureuse, est une piste de lumière pour globalement mieux utiliser objets et images. Le rôle des artisans culturels est aussi fondamental et ils sont nombreux ceux qui mettent l’image au service du sens. Nous pensons ici à des caricaturistes comme l’Algérien Ali Dilem ou le Gabonais Pahé qui souvent au péril de leur emploi, voir de leur vie, continuent par leurs dessins à réclamer justice et désaliénation pour tous. Nous pensons aux documentaristes qui font bouger et réenchantent leur société. Comme les Français Cyril Dion et Mélanie Clément, qui avec « Demain, le film », nous amènent à travers le monde à la découverte de solutions alternatives qui améliorent l’économie, l’agriculture, l’énergie, l’habitat, l’éducation et autres. Comme les Québécois Richard Desjardins et Robert Monderie qui avec leurs films sur le saccage des ressources naturelles et du peuple algonquin ont contribué à des solutions plus responsables, durables et justes. Nous pensons aussi au photographe hongrois István Zsíros qui, par ses photos de réfugiés s’embrassant sur un quai de gare, a contribué au vivre ensemble et à la diversité. Comme le Congolais Kiripi Katembo qui, en photographiant la misère urbaine sous l’angle du reflet de l’image dans une flaque d’eau, image ensuite inversée ; créé Beautés inspirantes et symboles forts de transformations. Ou dans le domaine de la peinture, le collectif d’artistes libanais Paint up qui couvrant les lieux gris et déprimants d’œuvres visuelles éclatantes de couleurs et de formes, a contribué à la pacification et au bonheur des habitants de Beyrouth. Et combien d’autres ?

Assurément, l’image n’est jamais aussi belle que lorsqu’elle remusicalise le monde.

Première diffusion de ce texte

Fil rouge : Images et sens

  • Remusicaliser le monde (Martin Ferron) : Quand les images influencent nos vies
  • La chanson Les vraies étoiles (Martin Ferron)
  • Les graffitis engagés en Haïti, une chronique de Soucaneau Gabriel
  • Les miroirs, un conte de sagesse indienne

Martin Ferron : Textes, Animation, Réalisation & Musiques                                             Erika Leclerc-Marceau : Animation et Textes

Photo : Alex Baker, Studio Joslizen

A propos Martin Ferron

Martin FERRON est auteur, compositeur, animateur/réalisateur radio, travailleur social, essayiste, environnementaliste et producteur culturel. Québécois installé en France, Martin Ferron navigue sur les eaux de l’émotion, du sens, de l’originalité, de la créativité et de l’utilité culturelle et sociale. Le sillage de son navire crée des ondes à l’échelle de la Francophonie avec son émission de radio Microphone francophone (diffusée dans 12 pays, 1 500 000 auditeurs chaque semaine) ou ses Spectacles, Livres (fictions, essais, poésies, romans graphiques...) & CD comme SOUFFLE ou TERRE DE L'AUBE (7 tournées dans 4 pays !). Impliqué, il a été président de Vivre Ici environnement (Rhône-Alpes) et sur les CA de Eau Secours ! (Québec) et d’Amnesty international (Vienne). PRIX et SOUTIENS : Fondation UN MONDE PAR TOUS (France), Région Rhône-Alpes, PRIX DE LA FRANCOPHONIE (Suisse), Prix du Conseil des arts et lettres du Québec, PRIX FESTIVAL EN CHANSONS DE PETITE-VALLÉE, Conseil des Arts du Canada, VILLE DE LYON... www.martinferron.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s